Une tendance née sur TikTok…

Aujourd’hui, on va discuter d’un phénomène étonnant que j’ai découvert il y a quelques mois sur TikTok. Le nom de ce phénomène ? Le Shifting, ou plus précisément, le Reality Shifting. Mais on dira Shift ou Shifting pour faire plus court. Et en creusant, je me suis en fait rendu compte que je connaissais super bien le sujet au point d’avoir écrit un livre dessus sans le savoir. D’ailleurs si ça vous intéresse, le livre s’appelle « Plusieurs vies par jour – Roman en Terres hypnotiques » et il est disponible sur Amazon. 

Mais alors, c’est quoi le shifting et en quoi ça consiste ?

Eh bien comme je vous le disais, le shifting est une tendance qui est née sur le réseau social TikTok aux Etats-Unis pendant les différents confinements liés au Covid-19. Le terme a été créé par les ados (je me sens très vieux en disant celà, mais passons mon angoisse de vieillir, voulez-vous ?) et désigne une technique qui consiste à se projeter dans une réalité alternative. Une envie d’ailleurs qui se comprend aisément quand on est enfermés chez soi pour cause de pandémie mondiale, non ? 

Nos chères têtes blondes ont donc cherché un moyen de sortir de cette réalité oppressante et de rêver d’un autre monde plus désirable.

Mais alors le shifting, ça consiste seulement à rêvasser ?

Et bien, oui et non. Laissez-moi vous expliquer…

Selon les shifters, le nom que l’on donne à ses pratiquants, le shifting permet de sortir de la réalité commune actuelle (Current Reality ou CR en anglais) et d’aller explorer des réalités alternatives qu’ils nomment “RD” pour “Réalité Désirée” (ou DR en anglais). Et les Réalités Désirées peuvent prendre plein de formes différentes ! En fait, il est possible de shifter dans absolument toutes les réalités qui nous donnent envie. Comme dans un rêve, oui, sauf que là il est possible de choisir ce dont on veut rêver.

Certains vont alors se projeter à Poudlard dans le monde d’Harry Potter pour aller draguer Drago Malefoy ou faire une partie de Quidditch quand d’autres iront shifter dans leur manga ou leur série préférés pour aller voler au-dessus des buildings d’une ville imaginaire, par exemple. Les shifters choisissent donc leur destination avant de shifter. Ils peuvent même déterminer étape par étape ce qu’il va se passer dans cette réalité alternative avec une sorte de scénario qu’ils appellent “script”. Dans ce script, les shifters posent aussi les règles de sécurité, comme la possibilité de se réveiller à tout moment, par exemple. Le script pose aussi des intentions et peut aussi déterminer que l’expérience vécue pendant le shift sera extrêmement positive et que rien de négatif ne pourra arriver.

Comme vous commencez à le comprendre, cela s’éloigne donc de plus en plus d’un simple rêve où d’une rêverie spontanée. 

Autre différence majeure par rapport à un rêve classique : Les ressentis et les émotions. Car le plus beau quand on shift, c’est qu’il parait qu’on ressent tout et que l’on vit toutes les sensations liées à la nouvelle réalité que l’on est en train d’explorer. Les émotions et les 5 sens sont en éveil total. Il parait même que ça les exacerbe. Les shifters et surtout les schifteuses, car pour le moment il s’agit en majorité de jeunes filles, ressentent alors vraiment le trac du premier rendez-vous avec Malefoy. Après les mecs vous faites bien ce que vous voulez hein, c’est votre Réalité Désirée ! Mais si vous préférez expérimenter l’odeur et le goût de la Bière au Beurre, vous pouvez aussi. Et tout cela comme s’il s’agissait de sensations réelles !  

Le cerveau ne fait pas la différence

Tout cela semble plutôt incroyable, non ? Et pourtant… Comme on l’a déjà vu dans le précédent numéro d’HypCast, le cerveau ne fait pas la différence entre un songe, un rêve, un shift ou la réalité. Pour lui, tout est réel. D’un point de vue biochimique et physiologique, les émotions sont donc elles aussi bien réelles, provoquées par les hormones secrétées au niveau du cerveau.

L’expérience de shift est donc très puissante car non seulement les ressentis et les émotions sont intenses mais en plus, une part consciente reste éveillée. Contrairement à un simple rêve, on se souvient donc en détail de tout ce qu’il se passe pendant le shift. Les souvenirs d’une telle expérience onirico-hypnotique peuvent être fantastiques, au point d’en écrire des films ou des bouquins ! Les nombreux récits des shifters qui partagent leurs incroyables expériences sur différentes plateformes d’écriture comme Wattpad, sont autant de preuves de l’intensité de leur voyage intérieur.  

Pour résumer, le shifting est expérience sensorielle et de conscience qui donne l’impression de quitter son corps et de pouvoir voyager dans d’autres réalités. Ça donne plutôt envie, non ? 

Le shifting, un autre mot pour parler de transe ?

Alors à ce stade, certains d’entre vous vont me dire qu’un shift n’est ni plus ni moins qu’un voyage astral, qu’un rêve lucide ou qu’une transe hypnotique préalablement scénarisée. Et… Vous n’auriez pas tort ! Car les similitudes sont nombreuses. Les jeunes (avec voix de papy) n’avaient certainement pas les termes techniques pour décrire ce qu’ils vivaient. Ils ont donc créé tout un jargon, à commencer par le terme “shifting” lui-même. Ainsi, pour désigner les fusibles utilisés en hypnose par exemple, les shifters utilisent le terme “sécurités”, ce qui revient finalement au même. Le mot « symptômes » évoque quant à lui les signes d’entrée en transe comme le rythme cardiaque qui s’accélère ou encore des tremblements ou des mouvements inconscients idéomoteurs.

Mais qu’importe le jargon tant qu’il y a la transe et sa découverte par le plus grand nombre ! Car ses bienfaits sont nombreux et ses effets impactent notre vie émotionnelle et donc notre vie quotidienne ! Les shifters se sont instinctivement tournés vers cette expérience de conscience incroyable pendant une période difficile de notre monde.

Injustement oubliée voire dénigrée par notre monde moderne, le shift ou la transe, peu importe comment on l’appelle finalement, permet pourtant de traverser certaines périodes mouvementées de nos vies avec plus de légèreté, de travailler sur soi, sur nos objectifs de vies et de (re)découvrir les multiples univers qui nous habitent qu’ils soient imaginaires ou non. Autant d’univers remplis de ressources aussi nombreuses que les possibilités qu’ils apportent.

Alors finalement, qu’est-ce qu’on attend pour y (re)plonger ? 

Si ce genre de sujets vous intéresse, abonnez-vous à la newsletter
& à HypCast sur Apple Podcasts, Deezer ou Spotify! 😉