Aujourd’hui, on va parler de quelque chose qui intrigue et qui peut même faire peur à pas mal de monde : le jeûne. 

  • Ah ouais d’accord, sympa ! C’est à cause de mon acnée que tu dis ça ? Ah bah merci hein, c’est déjà pas facile à vivre alors…
  • Non non Kévin, arrête de tout prendre personnellement ! Je parle du jeûne, pas du jeune ! Tu sais, le jeûne, c’est le fait de ne pas manger pendant un ou plusieurs jours…
  • Ah… Ah ouais d’accord, déso, j’avais pas compris…
  • Hum… T’as pas l’air de comprendre grand chose Kévin. 
  • Eh l’autre hé ! L’autre jour j’ai regardé un TikTok ASMR sur les dictionnaires, eh bah j’ai tout compris j’te ferais dire. 
  • Bon, et sinon t’as déjà essayé de jeûner toi ?
  • Qui moi ? 
  • Oui, toi, Kévin…
  • Ah non mais laisse tomber hein, jamais de ma life, déjà quand j’ai pas mes Chocapics le matin j’arrive trop pas à réfléchir alors…
  • Alors quoi, Kévin ?
  • Bah alors euh…
  • En vrai, je crois que si t’arrives pas à réfléchir, c’est pas à cause du manque de Chocapics, Kévin… 
  • Non mais sérieux, revenons à nos oignons, c’est pas hyper dangereux ton truc là ? Moi on m’a toujours dit qu’il fallait manger 3 fois par jour sinon j’allais mourir !

Ahh… Kévin… Bon, il est peut-être un peu mou, mais je ne peux pas tout à fait lui donner tort… Car moi aussi, avant mon jeûne de 5 jours, j’étais persuadé que j’allais agoniser dans d’atroces souffrances si je m’abstenais de manger pendant plus d’une journée. 

Et en réalité, beaucoup de personnes pensent la même chose. Et ça M’sieur Dames, c’est ce qu’on appelle une belle croyance sociétale ! Un truc qu’on nous a foutu dans la tête depuis tout petit et qu’on a gobé sans jamais le remettre en cause ! 

Eh bien c’est peut-être le moment.

Car en vrai, le rythme des 3 repas par jour à intervalle régulier répond bien plus à un besoin organisationnel et productiviste qu’à un besoin physiologique. Bien que ce rythme trouve ses racines au cours du Moyen-Âge, la généralisation de l’électricité et l’apparition du travail à la chaîne n’ont fait que bouleverser encore un peu plus notre rythme quotidien, pour ne pas dire notre rythme naturel. Cette nouvelle organisation des repas n’est finalement apparue que très récemment au cours des 2 derniers siècles. Autant dire hier à l’échelle de l’Humanité. 

Eh oui, car avant, bien avant, quand on portait des peaux de bêtes et qu’on se torchait dans des feuilles d’acacia, on mangeait quand on pouvait, c’est-à-dire quand il y avait quelque chose à grailler. Et, chose incroyable, on survivait sans manger 3 fois par jour ! Eh oui ! Car en réalité, l’être humain n’a nullement le besoin vital ni même la nécessité de manger toutes les 8 heures ! C’est même tout le contraire !

  • “OK Nico, mais pourquoi tu veux nous empêcher de bouffer ?”

Eh bien, pour de multiples raisons que les scientifiques ont découvert il y a seulement quelques dizaines d’années ! La première d’entre elles est que le jeûne est bon pour la santé ! Eh oui, contrairement à cette croyance tenace que l’on a toutes et tous en tête, ne rien manger est bon pour la santé.

Les bienfaits du jeûne 

  • Favorisation du renouvellement cellulaire,
  • Stabilisation hormonale et de l’humeur,
  • Amélioration du sommeil,
  • Meilleure concentration et meilleures capacités cognitives,
  • Perte de poids & de notre addiction au sucre,
  • Détoxification de l’organisme ,
  • Boost du système immunitaire…

Voici globalement les bienfaits du jeûne ! Mieux que n’importe quel médoc, pas vrai ? Et c’est totalement gratuit ! Pour bénéficier de tous ces bienfaits, il suffit d’arrêter de manger pendant une période d’au moins 16 heures. 

Car c’est à partir de 16 heures sans manger que le jeûne commence vraiment. Une fois ce délai passé, le système digestif est vide, lui donnant tout le loisir de commencer à se régénérer, lui qui n’a d’habitude jamais le temps de le faire, trop occupé à digérer et transformer notre nourriture en énergie ! La régénération des cellules se met alors en marche et va continuer tout au long du jeûne.

Et ce n’est que la première étape. Car si vous continuez pendant 2 ou 3 jours, un autre phénomène se met alors en route : la cétose

OK mais c’est quoi la cétose ?

Eh bien pour résumer, notre corps a besoin d’énergie pour fonctionner. Nos cellules, nos muscles et tout particulièrement notre cerveau, qui à lui seul consomme 20% de l’énergie du corps humain alors qu’il ne représente que 2% de sa masse, tirent leur énergie du glucose, que l’on trouve dans notre nourriture. C’est notre carburant. Sans lui, pas d’énergie. Pas d’énergie, pas de cerveau. Pas de cerveau, pas de vie humaine. Quoique… Kévin ? Tu peux venir voir 2 minutes ?

  • Quoi, qu’est-ce que j’ai fait encore ?
  • Non rien. Bref, revenons à nos oignons.

Lorsque l’on jeûne, on ne fournit plus de nourriture et notamment plus de glucose à notre organisme. Ce dernier va alors piocher dans ses réserves de lipides, à savoir la graisse de nos petites poignées d’amour, qu’il est capable de transformer en glucose afin d’alimenter nos cellules, et notamment celles de notre cerveau. C’est ça qui explique la perte de poids quand on fait un régime.

Eh bien le passage à la cétose, c’est ça. C’est cette transition qui aboutit à un changement de carburant. Le corps humain utilise d’habitude du glucose provenant directement de la nourriture pour fonctionner. En cétose, il est obligé de transformer en glucose la graisse de nos petits bourrelets pour finalement être capable de l’utiliser. 

Alors à première vue, on pourrait croire que l’état de cétose est quelque chose de mauvais pour l’organisme étant donné que c’est un phénomène de survie engendré par un manque de glucose.

Et pourtant…

Les effets étonnants de la cétose

Plusieurs scientifiques originaires de Russie et d’Allemagne, qui s’avèrent être les deux pays les plus avancés dans la recherche sur les bienfaits du jeûne, ont démontré que certains gènes de notre ADN s’expriment bien plus en état de cétose qu’en temps normal. Et ces gènes surexprimés activent alors des capacités habituellement endormies. Comme si le corps activait ses super pouvoirs pour faire face à une situation inhabituelle…

Et pas des petits pouvoirs pourris du genre rappetisser à la taille d’une fourmi comme Antman, hein. Non ! Ce sont des pouvoirs bien plus utiles que ça ! Car selon Mark Mattson, neuroscientifique à l’Université Johns Hopkins, le jeûne est un moyen prépondérant de prévenir la maladie d’Alzheimer, la démence et la perte de mémoire. En période de jeûne, le corps produit beaucoup plus de BDNF, une protéine aux effets étonnants. Car les BDNF ont pour effet d’augmenter le nombre de mitochondries – vous savez, les minuscules génératrices d’énergie de nos cellules – et de favoriser la création de nouveaux neurones dans l’hippocampe, la zone du cerveau responsable du fonctionnement de la mémoire et des apprentissages !

Les BDNF renforcent également la production de sérotonine, aussi appelée « hormone du bonheur » et participent à l’amélioration de l’humeur. Le jeûne a donc un véritable effet anti-dépresseur et régénérateur, non seulement sur les cellules du corps mais également sur nos neurones ! Pas mal comme super pouvoir, non ? 

Mais ce n’est pas tout ! Car Valter Longo, professeur de gérontologie et de biologie à l’université de Californie du Sud, a également découvert quelque chose d’encore plus incroyable.

Le jeûne, une arme contre le cancer

Dans son expérience, le chercheur a pris 2 groupes de souris. Le premier groupe, composé de souris atteintes de tumeur cancéreuse, a subi plusieurs cycles de jeûne, c’est-à-dire que les souris ont été privées à plusieurs reprises de nourriture pendant 48 à 60 heures. Les souris du deuxième groupe, malades elles aussi, mangeaient quant à elles normalement, plusieurs fois par jour. Cette expérience a été reproduite chez l’être humain quelques années plus tard.

Résultats ? 

Il a été démontré que le jeûne retarde la croissance de certaines cellules cancéreuses présentes dans le cas du cancer du sein, de mélanome et de gliome, et que le jeûne a un effet tout aussi efficace que la chimiothérapie ! Mieux, la combinaison du jeûne et de la chimiothérapie est même plus efficace que la chimiothérapie seule ! Les souris jeuneuses présentaient même moins d’effets secondaires à la chimiothérapie, gambadant tranquillement dans leur cage alors que les souris qui avaient mangé restaient prostrées dans leur coin après le traitement.

Incroyable, n’est-ce pas ? Qui aurait pu croire qu’arrêter de manger plusieurs jours aurait de tels effets ? Ça semble plutôt contre-intuitif, non ? Mais alors, comment ça fonctionne ? 

Et bien pour résumer et comme évoqué plus tôt, pendant le jeûne, les cellules saines se mettent en mode “cétose”, chose que les cellules cancéreuses ne sont pas capables de faire. La cétose permet donc de continuer à nourrir les cellules saines tout en affamant les cellules cancéreuses, rendant ces dernières plus vulnérables à la chimiothérapie. Quand on y pense, le corps humain est quand même sacrément bien fait, non ? 

Au final, le jeûne est un moyen d’activer certains mécanismes de survie endormis mais naturellement ancrés dans notre métabolisme. Ce n’est peut-être pas anodin si nous n’avons pas d’appétit lorsque nous sommes malades. Vous vous souvenez de votre dernière gastro ? Miam !

Retour d’expérience personnelle

Pour avoir jeûné plusieurs fois pendant 5 jours, je peux du coup vous faire part de ma petite expérience en vous recommandant de commencer par une période de 16 puis de 24 heures en fonction de votre état et de vos ressentis. Il est important de toujours écouter les signaux de votre corps. Ne forcez pas si vous ne le sentez pas. Si par contre tout se passe bien pendant cette première période de jeûne, recommencez quelque temps plus tard en augmentant la durée progressivement. Vous pouvez jeûner 2, 3, 4, 5 jours sans problème en buvant régulièrement beaucoup d’eau. Il est en théorie possible de jeûner jusqu’à 40 jours mais je ne saurais que trop vous recommander d’y aller doucement et d’en parler à votre médecin avant de vous lancer, même s’il risque de vous regarder bizarrement quand vous allez lui expliquer votre projet. Je parle une nouvelle fois en connaissance de cause… Arrêter de s’alimenter est encore perçu de manière terrifiante, même par les médecins alors que des études scientifiques ont été publiées. Les mentalités évoluent cependant, heureusement.  

Ce qui est assez surprenant quand on jeûne, c’est que la sensation de faim s’estompe au bout de 2 jours en moyenne. Au bout de 3 jours, la totalité des cellules du système digestif est renouvelée, l’état de cétose se met en place et une sorte de bien-être, de concentration et de paix de l’esprit s’installent alors, comme libéré d’une contrainte et soulagé de voir que rien de terrible ne se produit si on ne mange pas. Cela m’a donné une sacrée confiance en mon corps et en ses capacités et je me suis finalement rendu compte que l’on mangeait bien souvent par gourmandise ou habitude plutôt que par réelle nécessité. Passée la période qui correspond au switch de la cétose, notre corps est tout à fait capable de s’adapter, et aussi surprenant que cela puisse paraître, le jeûne peut même être un état plutôt agréable à vivre. C’est en tout cas ce que j’ai ressenti quand j’ai expérimenté cette drôle d’idée d’arrêter de manger quelques jours.

Et voilà, c’est la fin de cet épisode d’HypCast consacré au jeûne. J’espère que ça vous a plu. Kévin, j’espère que ça t’a plu aussi ? 

  • Ouais, c’était trop cool ! 

Yeahhh ! Si vous êtes du même avis que Kévin, pensez à mettre un commentaires, une note, un pouce en l’air et le plein d’étoiles ! Ça prend 3 secondes, ça donne plein de good vibes et ça aide follement HypCast à monter dans les classements et à sortir du lot de la jungle des podcasts ! 

Alors merci pour votre soutien et quant à moi, je vous donne rendez-vous très bientôt pour un nouvel épisode d’HypCast !

Pour aller plus loin, retrouvez l’intégralité de mon retour d’expérience sur mon premier jeûne de 3 jours :
Retour d’expérience : Mon jeûne de 3 jours

Si ces sujets vous intéressent, abonnez-vous à la newsletter
& à HypCast sur Apple Podcasts, Deezer ou Spotify pour ne rien louper ! 😉